20% des voitures neuves en Europe ont une prise !

Malgré des taux de croissance en baisse, le marché européen des voitures particulières est toujours sur la voie rapide. Environ 160 000 véhicules rechargeables ont été immatriculés en février, soit +38 % en glissement annuel. Cette performance est particulièrement impressionnante si l’on considère que le marché automobile global a continué de chuter – en baisse de 7% le mois dernier, avec 804 000 unités immatriculées le mois dernier, faisant de février son plus bas depuis plus de 20 ans !

Avec une augmentation rapide des enregistrements de plugins et une contraction significative du marché global, la part de marché des véhicules de plugins devait augmenter de manière significative, et ce fut le cas. La part des véhicules rechargeables sur le marché automobile européen total était de 20 % le mois dernier (11 % entièrement électrique/BEV). Ce résultat a porté la part des véhicules rechargeables (PEV) à 19 % en 2022 (11 % pour les seuls BEV).

La croissance est venue des deux domaines de plugins, mais alors que les BEV (+79 % en glissement annuel) continuent de prendre de l’ampleur, les PHEV (+6 %) ralentissent considérablement, les véhicules électriques purs constituant la majorité des immatriculations au cours du mois dernier (57 % contre % ). . Cela a permis aux BEV de gagner 2 points de pourcentage de part de marché dans le décompte YTD (55 % contre 45 %).

Il convient également de noter le fait que le marché global est également fortement transformé par d’autres facteurs que la perturbation des véhicules électriques, tels que : Parmi les acteurs majeurs, seul Hyundai-Kia (+25% YoY!!!) a évité une baisse significative.

La fortune actuelle de l’équipementier coréen bénéficie du fait qu’il n’a pas annulé ses commandes de micropuces au début de la pandémie de COVID-19, faisant de Hyundai-Kia – en plus d’un fort pari sur l’électrification – l’un des meilleurs équipementiers en le monde fabrique l’ensemble du marché automobile et peut-être l’équipementier hérité le mieux préparé pour le processus d’électrification actuel.

Ce n’est pas un hasard si Hyundai (47 %) et Kia (39 %) ont l’un des taux d’électrification (BEV+PHEV) les plus élevés parmi les constructeurs automobiles traditionnels du marché européen. Ils ne sont devancés que par Porsche et Volvo, qui ont déjà un degré d’électrification d’environ 50 %.

Autre signe de perturbation, dans le contexte de la chute du marché automobile, deux marques se distinguent parmi les 30 premières marques en novembre, avec MG de SAIC #29 (+204%) et Tesla #18 (+186%), pas par hasard le Par exemple, deux fabricants de véhicules électriques uniquement.

Quoi qu’il en soit, examinons de plus près le top 5 des plugins de février :

#1 Tesla Modèle 3 — Ce fut un autre grand mois pour la berline Tesla, qui avait 9 098 Inscriptions. Mars étant un autre mois de pointe, vous pouvez vous attendre à ce qu’il apparaisse parmi les meilleures ventes. En termes de performances en février, les livraisons de Model 3 se sont concentrées sur les plus grands marchés du continent tels que l’Allemagne (3 690 unités), la France (2 717) et le Royaume-Uni (1 275). aimer la limousine L’Espagne (337) les suit de loin.

#2 Tesla Modèle Y — Comme pour le modèle 3, le mois a été bon pour le multisegment de Tesla. Le crossover fabriqué en Chine était disponible en février 6 879 Les inscriptions, un nombre qui sera facilement dépassé à mesure que Giga Berlin monte en puissance et que le multisegment de taille moyenne passe en tête du peloton. En termes de performances du mois dernier, les principaux marchés du modèle Y étaient l’Allemagne (2 254 unités), le Royaume-Uni (1 306), la France (866) et break Crossover amoureux de la Suède (583).

#3Fiat 500e — Le petit Italien a un bon début d’année, avec 4 038 Livraisons en février. Alors que la concurrence (VW e-Up, Smart Fortwo EV, Renault Twingo EV…) commence à montrer des rides et que la Dacia Spring séduit une clientèle plus soucieuse des coûts, la Fiat EV n’aura pas de concurrence sérieuse de sitôt . Le mois dernier, ses principaux marchés étaient l’Allemagne (1 392 unités), la France (1 028 unités), son pays d’origine l’Italie (509 unités) et les Pays-Bas (283).

#4 Peugeot 3008 PHEV – Le crossover français a eu une autre présence dans le top cinq en février, avec 3 608 immatriculations et a remporté son deuxième titre consécutif de PHEV le plus vendu. Le crossover Peugeot va-t-il détrôner le Ford Kuga PHEV du trophée annuel ? Il est tôt pour le dire, mais avec des victoires consécutives, cela semble certainement prometteur. Le 3008 réalise ses meilleurs résultats en France (1 377 unités) mais trouve aussi sa part de marché dans le marché allemand de plus en plus important (562 unités), suivi par l’Espagne (347 unités) et l’Italie (286), confirmant le croisement (et Stellantis ‘) Popularité dans le sud de l’Europe.

#5 Kia Niro électrique – Le coréen haute voiture Crossover continue d’être une valeur sûre dans le domaine des véhicules électriques. Il ne se démarque particulièrement sur aucun article, mais il n’a pas non plus de points faibles, ce qui contribue à son succès continu. En février, il avait 3 507 immatriculations, ce qui en fait le modèle le plus vendu de Hyundai-Kia le mois dernier. Sur la performance du mois dernier était le marché principal du Niro EV (haut) La Suède, qui aime les wagons (711 unités), le Royaume-Uni (700 unités), l’Allemagne (554) et la France (402 unités) étant les prochains meilleurs marchés pour le crossover.

En regardant le reste du graphique de février, une chose ressort : le modèle allemand le plus vendu (BMW Série 3 PHEV) n’était que 8e, dépassé par deux Teslas (Modèle 3 et Y), deux modèles Stellantis (Fiat 500e et Peugeot 3008 PHEV) et trois véhicules Hyundai-Kia (Kia Niro EV, Hyundai Ioniq 5 et Hyundai Kona EV), tandis que la Volkswagen la plus vendue était l’ID.4… au numéro 12.

Maintenant, février est l’un des mois de ventes les plus lents de l’année et cela ne veut peut-être rien dire car ces résultats pourraient encore être impactés par la ruée vers la fin de l’année, mais… pour ne citer qu’un exemple, le même mois l’année dernière, la VW ID .3 avait pris la 2e place avec 3 808 approbations.

Ça continue avec l’Audi Q4 e-tron, qui a pris la 9e place le mois dernier, ce qui en fait le modèle le plus vendu du groupe Volkswagen. Cela semble prouver que le conglomérat allemand privilégie ses modèles à plus forte marge.

Dans la seconde moitié du tableau, les points forts sont le #17 Volvo XC60 PHEV (encore une fois : gamme plus élevée = ventes plus élevées), le #19 Mini Cooper EV (il semble que la trappe chaude ait augmenté sa production ces derniers temps) et le #19 20 Kia EV6 qui verra le sportif coréen devenir un visage familier sur la table.

Parmi les 20 premiers, le élégant La Polestar 2 a reçu 2 085 immatriculations grâce aux versions moins chères, et la futur classique La BMW i3 prend sa retraite en fanfare, après avoir accumulé 2 170 immatriculations le mois dernier. On a pu voir le petit Bimmer bientôt à table ! (Doigts croisés.)

Consultez le classement 2022, la Tesla Model 3 est de retour en tête grâce à un bon mois, suivie par la Kia Niro EV et la Fiat 500e, mais le probable vainqueur de la course de cette année occupe désormais la 5ème place. 3 frères et sœurs, mais attendez-vous à ce que le crossover surpasse son frère aîné cette année. (Juin?)

Pour l’instant, le titre PHEV est entre les mains de la Peugeot 3008 PHEV #4, dépassant facilement le vainqueur 2021, le Ford Kuga PHEV. Le Kuga PHEV n’est que 14ème du classement cette année et 4ème de la catégorie PHEV. Cela en dit long sur la volatilité de la catégorie PHEV.

Ailleurs, la principale nouvelle a été la montée en puissance de deux modèles, la Hyundai Ioniq 5 n°7 et la Kia EV6 n°15 se révélant être deux dignes prétendantes dans le segment des voitures de taille moyenne. Fait intéressant : les trois BEV de taille moyenne les plus vendus en Europe viennent tous d’Asie.

Dans la seconde moitié du tableau, notez les démarrages lents des VW ID.4 (4e en 2021, désormais 12e) et ID.3 (3e en 2021, désormais 18e), ainsi que ceux de la grande rivale Renault Zoe (2e puis, maintenant 9e) et Peugeot e-208 EV (puis 10e, maintenant 20e).

Dans le classement des constructeurs automobiles, les choses sont assez équilibrées. Alors que le vainqueur de l’année dernière est Volkswagen (5,9%). seulement 8la course entre BMW et Mercedes (tous deux avec une part de 9,6%) est super chaude, seulement 120 unités séparent le Bavarois du concurrent Mercedes.

A la 3ème place nous avons une surprise puisque Volvo (6,4%) saute à la dernière place du podium, dépassant Peugeot (également 6,4%) et Kia (6,3%). Kia occupe la 5ème place par seulement 10 unités, pour l’instant devant l’Audi n°6. À la septième place se trouve Hyundai avec une part de 6 %, suivi de la Volkswagen susmentionnée, tandis que Tesla occupe la 9e place avec une part de 5,4 %.

 


publicité


Avez-vous un conseil pour CleanTechnica, souhaitez-vous faire de la publicité ou suggérer un invité pour notre CleanTech Talk Podcast ? Contactez-nous ici.

oigari