Chronique de Rajah Caruth : De iRacing à Xfinity en quelques années seulement

Lorsque Rajah Caruth fera ses débuts en NASCAR Xfinity Series dans le ToyotaCare 250 samedi à Richmond Raceway, sa carrière de course florissante bouclera la boucle.

Richmond était la piste où le natif de Washington, DC a assisté à sa première course NASCAR, un événement Xfinity Series, en 2014. Ce jour-là, Caruth, alors âgé de 12 ans, a décidé de faire du sport automobile l’œuvre de sa vie.

En 2022, Caruth, maintenant âgée de 19 ans, reviendra en tant que participante sur le célèbre ovale de 0,75 mile. Il le fait quelques années seulement après avoir piloté une voiture de course pour la première fois.

CONNEXES: Horaire du week-end pour NASCAR à Richmond

Caruth, qui a reçu le prix Wendell Scott Trailblazer 2021 pour ses performances l’année dernière dans la série hebdomadaire NASCAR Advance Auto Parts, conduit à plein temps dans la série ARCA Menards pour Rev Racing. Ses débuts dans la série Xfinity viennent avec Alpha Prime Racing, une nouvelle équipe formée plus tôt cette année par les vétérans de NASCAR Caesar Bacarella et Tommy Joe Martins. Caruth, leur premier pilote signé, devrait participer à six courses de la série Xfinity en 2022.

L’ascension remarquablement rapide de Caruth à ce niveau a techniquement commencé en 2019, sa première année dans Legends Cars à Charlotte Motor Speedway dans le cadre du programme Drive for Diversity Development de NASCAR. Mais le parcours de Caruth remonte à un moment antérieur, avant les vraies courses et même avant les courses de simulation en ligne qui l’ont placé sur la carte du sport automobile.

Vous trouverez ci-dessous les moments notables de l’histoire de la course de Caruth et ses souvenirs de chacun, comme l’explique NASCAR.com.

Rajah Caruth
Rajah Caruth pose pour un portrait devant le Lucas Oil 200 piloté par General Tire pour la série ARCA Menards au Daytona International Speedway le 17 février 2021. (Adam Glanzman/NASCAR)

2014 : Caruth, 12 ans, participe pour la première fois à une course NASCAR, la Virginia 529 College Savings 250 pour ce qui était alors la NASCAR Nationwide Series à Richmond Raceway.

La mémoire de Rajah: “J’étais un inconditionnel (fan de NASCAR) avant, mais je pense que la course a vu tout ce qu’elle a souligné. Quand tu es enfant, tu ne penses pas à avoir un travail. Parfois, vous savez ce que vous voulez faire, mais vous ne comprenez pas que vous devez travailler. Au jour le jour, c’était comme: ‘D’accord, c’est ce que je veux pour le travail de ma vie.’ Bien sûr, je voulais toujours être pilote de course. Mais ce jour-là, c’était comme, ‘D’accord, c’est mon objectif.’

2018 : Caruth pilote professionnellement (en ligne) dans la série eNASCAR Ignite pour la première fois ; il a terminé 20e aux points.

La mémoire de Rajah: “Cet été, j’ai rejoint iRacing le 11 juin, à l’occasion de mes 16 ans. La série Ignite a commencé le 18. Et je n’étais pas si bon pendant les deux premières semaines, mais j’ai continué à passer de plus en plus de temps et à m’améliorer de plus en plus. Et en effet, cet été, j’ai non seulement eu mon deuxième emploi de vacances, mais j’ai également suivi une formation sur piste trois fois par semaine. Travaillez tous les jours, suivez 3 fois par semaine. Si je ne faisais pas ces choses, j’étais sur ma plate-forme. Je dis plate-forme mais c’était littéralement une roue sur le bureau avec mon ordinateur portable.

2019 : Après être devenu le premier pilote NASCAR Drive for Diversity Development à signer avec Rev Racing avec une formation majoritaire en iRacing, Caruth concourt pour la première fois dans une vraie voiture de course ; Il termine 13e en Legends Cars lors du Summer Shootout des Bojangles au Charlotte Motor Speedway.

La mémoire de Rajah: « C’était juste difficile. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Je ne suis avec iRacing que depuis un an. J’étais très inexpérimenté donc je n’avais aucune idée de ce qui se passait. J’étais assez dur avec moi-même. Je m’attendais à sortir et à gagner, mais en réalité, cela n’allait pas se produire. C’était difficile, mais un an plus tard, ça a commencé à décrocher.

Rajah Caruth
Rajah Caruth (Adam Glanzmann/NASCAR)

Novembre 2019: Caruth est sélectionné pour conduire un modèle récent pour Rev Racing dans la série hebdomadaire NASCAR Advance Auto Parts 2020.

La mémoire de Rajah: « En fait, je voulais aller au championnat de football féminin de mon école contre notre école rivale. Nous avons pris le métro jusqu’à leur campus pour vérifier. J’ai reçu un message qui disait : “Hé, tu as été sélectionné pour un programme de modèles tardifs.” J’étais impressionné. De plus, mes parents m’ont emmené dîner ce soir-là pour m’annoncer aussi la nouvelle. C’était un peu tout à la fois. C’était fantastique. Tellement surréaliste pour être honnête.

4 septembre 2020: Caruth passe de la huitième à la deuxième place dans la course de voitures de série Prelude To The Southern 500 de 100 tours à Florence Motor Speedway en Caroline du Sud, un moment qu’il commémore comme un tournant dans sa carrière.

La mémoire de Rajah: “La nuit précédente, mon coéquipier Perry Patino m’a donné ces mots encourageants, comme, ‘Mec, tu as ce qu’il faut.’ J’ai juste dit: ‘Ouais, peu importe.’ Ne lui a donné aucun crédit. Ensuite, je dépasse tous mes coéquipiers et j’essaie de dépasser (leader) Sam Yarbrough qui a remporté la dernière course de Myrtle Beach le week-end précédent. Cette course m’a ouvert les yeux parce que je me suis vraiment remis en question et puis je pars courir assez décemment. C’était surréaliste parce que je me disais ‘Wow, comment c’est arrivé ?’ Et donc il y a eu cette course quand les choses ont commencé à décrocher. Plus tard cet été-là, les trucs de la course ont vraiment commencé à fonctionner pour moi en tant que pilote. À partir de ce moment-là, je n’étais plus vraiment ivre.”

3 octobre 2020: Caruth remporte sa première course Late Model à Greenville-Pickens Speedway en Caroline du Sud dans le cadre de la série hebdomadaire Advance Auto Parts.

La mémoire de Rajah: “Honnêtement, j’aimerais vraiment pouvoir me souvenir de plus. J’étais tellement pris dedans que je n’ai pas vraiment profité de l’occasion pour m’asseoir et en profiter. C’était une journée très amusante – je m’en souviens. Mais je ne m’en souviens pas trop, pour être honnête.”

2021: Caruth court à plein temps dans l’ARCA Menards Series East pour Rev Racing et termine troisième du classement final avec deux top cinq et cinq top 10 en huit départs. Il remporte également deux victoires dans la série hebdomadaire NASCAR Advance Auto Parts dans un modèle récent au Hickory Motor Speedway en Caroline du Nord et une victoire au Tri-County Motor Speedway à Hudson, en Caroline du Nord.

La mémoire de Rajah: “L’année dernière a été importante. Cela m’a aidé à remporter ces dernières victoires de modèles avec confiance – de vraies victoires. En ce qui concerne les trucs ARCA, j’espérais gagner une course, mais pour finir 3e quelques fois et être devant, on ne peut pas vraiment demander plus. Pour être honnête, ce n’était qu’une grande année, une grande année de développement. Je voulais vraiment gagner une course ARCA. Mais je comprends qu’il faut courir devant pour finir devant. Il faut du temps assis et la capacité de s’adapter et de comprendre. Ce fut une excellente année d’apprentissage.

2 octobre 2021: Caruth termine troisième du Sioux Chief PowerPEX 200 pour la série ARCA Menards au Salem Speedway dans l’Indiana, l’apogée de sa carrière dans la série de tournées nationales.

La mémoire de Rajah: « C’était une lutte à l’entraînement. J’étais le dernier des voitures de compétition. C’était misérable. J’ai pensé : ‘Qu’est-ce que je fais ?’ Et mon coéquipier (Nick Sanchez) sort et se qualifie troisième. J’ai pensé, ‘Vous devez plaisanter.’ Je me sentais juste très mal. Mais dans la course, je suis allé jusqu’à la troisième place, j’ai presque terminé deuxième derrière (le champion de la série) Ty (Gibbs), mais il m’a ensuite éliminé sur quatre. J’ai terminé troisième, mais à ce moment-là, je me suis dit: “J’ai ce qu’il faut.”

2022: Caruth a l’opportunité de participer à la série NASCAR Xfinity avec l’équipe de démarrage Alpha Prime Racing.

La mémoire de Rajah: « Nous y travaillons probablement depuis juillet dernier. À ce stade, je cherchais simplement des opportunités de course parce que les courses ARCA étaient si étendues et que tous ceux contre qui j’ai concouru conduisaient des voitures Xfinity, des camions, des modèles Super Late ou des stocks de modèles tardifs. Ou même des trucs Trans-Am. Et je suis resté assis comme ça pendant des semaines. L’occasion s’est donc présentée. Brad Perez est celui qui a vraiment commencé cette relation entre (co-propriétaire de l’équipe) Tommy (Joe Martins) et moi. En fait, nous avons fait un texte de groupe. Brad nous a aidés à nous connecter et tout est parti de là.

oigari