Gagnants et perdants de Martinsville – NASCAR Talk

Un regard sur les gagnants et les perdants après la course de samedi soir au Martinsville Speedway…

GAGNANT

Guillaume Byron : Bien sûr, les dépassements ont été difficiles pendant la course de 403 tours, mais ne confondez pas cela avec une victoire imméritée pour Byron. Maintenant dans sa cinquième saison de Coupe, le joueur de 24 ans s’est rapidement adapté à la voiture de nouvelle génération – et mieux que la plupart. Byron a la troisième meilleure position de course moyenne de la série en huit courses (10,425) derrière seulement Ryan Blaney et Chase Elliott et a maintenant deux victoires cette année, la première fois qu’il a remporté plusieurs courses en une seule saison. Malgré sa jeunesse, Byron devient rapidement un défi en tant que leader dans une gamme Hendrick Motorsports déjà empilée.

Joey Logan : Logano a terminé deuxième à Martinsville et vise toujours sa première victoire avec des points de la saison, mais peut-être que son succès au Clash de février au Coliseum avait un avantage. Sur la piste d’un quart de mile construite à l’intérieur du Los Angeles Memorial Coliseum, Logano a remporté la victoire dans la course d’exhibition. La forme et la taille de la piste diffèrent de celles de Martinsville, mais les pistes courtes offrent toujours des opportunités d’apprentissage, et la Ford n ​​° 22 a affiché la troisième meilleure position de course moyenne de la nuit et le cinquième tour le plus rapide, selon les données de la boucle NASCAR.

Austin Dillon : Dillon a déjà réalisé des runs impressionnants cette saison et en a ajouté un autre samedi soir lorsqu’il a terminé troisième à Martinsville. La Chevrolet n ° 3 a terminé deuxième, rattrapant Byron au fur et à mesure que la course avançait, mais Dillon a fait patiner ses pneus au redémarrage en prolongation après avoir décidé de redémarrer derrière Byron. Samedi a marqué le deuxième top 5 de l’année de Dillon et son troisième top 10 consécutif.

Ross Chatain : Chastain était hors de propos pendant une grande partie de la course de Martinsville et a maintenu une moyenne de 14,5 positions de course tout au long de la nuit. Mais la Chevrolet n ° 1 était là quand ça comptait, franchissant le drapeau à damier à la cinquième place et établissant son cinquième top cinq lors des six dernières courses. Chastain et son équipage ont pris du recul à Richmond où ils ont terminé 19e, mais samedi soir a montré que c’était probablement une valeur aberrante.

Chase Eliot : Elliott a été sans faute tout au long des deux premières étapes, menant chacun des 185 premiers tours et marquant chacune des victoires d’étape, mais le champion de la série 2020 n’a pas pu se résoudre à perdre une seule position dans la voie des stands. Avec des dépassements difficiles, Elliott ne s’est jamais remis de la perte de la tête face à Byron lors de la pause de l’étape 2 et a terminé 10. Grâce à ses points d’étape et à sa constance remarquable, Elliott quitte Martinsville avec les points en tête et cinquième dans le top 10. terminer en dehors du top 15 est 26e, résultat d’un contact tardif pour la tête avec son coéquipier de l’Auto Club Kyle Larson.

PERDANT

Denny Hamlin : Il est rare qu’une voiture de Joe Gibbs Racing se soit battue aussi durement que la Toyota n°11 de Hamlin tout le week-end. Hamlin, quintuple vainqueur de l’anneau de trombone, n’a jamais montré un rythme soutenu à l’entraînement avant de terminer 25e. La course ne s’est pas mieux déroulée car il a été dépassé tôt et n’a jamais récupéré en route vers une 28e place trois tours plus tard. Richmond semblait être un signe positif. alors que Hamlin se dirigeait vers la victoire pour son premier top 10 de l’année. Mais les combats sont revenus de façon affreuse samedi soir.

Martin Truex Jr. : Truex avait remporté trois des cinq événements précédents de Martinsville. Mais la voiture n ° 19 a été absente toute la nuit, avec une moyenne de 18,64 en position de course avant de terminer 22e, à deux tours de retard. Truex a perdu quatre points dans les points, avec Daniel Suarez, reléguant Truex à la septième place après une course impressionnante à Richmond une semaine plus tôt au cours de laquelle il a mené 80 tours et remporté une étape.

Cole Custer : Custer s’est qualifié troisième et a prouvé très tôt que ce n’était pas un hasard puisque la Ford n ​​° 41 a terminé dans les cinq premières au cours des deux premières étapes. Mais une pénalité dans la voie des stands a fait dérailler la journée du pilote Stewart-Haas Racing. Après un arrêt au stand à la fin de l’étape 2, Custer a été pénalisé pour une crevaison et envoyé en fond de peloton pour le redémarrage. Custer n’a pas réussi à récupérer et a terminé 21e, un tour plus tard.

Kyle Larson : Larson n’a jamais excellé à Martinsville, mais samedi s’est avéré être une autre course difficile pour le champion en titre de la série. Larson a en moyenne une position de course de 13,03 mais a finalement terminé 19e, le résultat étant certainement affecté par une pénalité pour excès de vitesse dans la voie des stands au 303e tour dans des conditions de drapeau vert. Larson a terminé 19e ou moins dans cinq des huit premières courses de la saison. Ses trois autres résultats sont tous parmi les cinq premiers, dont une victoire à l’Auto Club.

Christophe Bell : Bell a fait preuve d’une grande vitesse tout au long de la course de samedi et a eu du mal à se classer parmi les cinq premiers pendant la majeure partie de la nuit, mais l’équipe n ° 20 s’est vu infliger une pénalité de passage pour ses coéquipiers sautant par-dessus le mur trop tôt dans la voie des stands. Malgré une position de course moyenne de 9,57, Bell a terminé 20e, la première voiture à un tour.

oigari