La bien-aimée Cortina de Steve devient célèbre sur scène

“Avant, on disait ‘Oh mon père en avait un comme ça’, mais maintenant c’est plutôt ‘Mon grand-père en avait un comme ça'”.

La fierté et la joie de Steve Butterworth sont sa Ford Cortina 1600E, une voiture avec laquelle il s’est épris dans les années 1970 et dont il a eu une histoire d’amour depuis.

“Même aujourd’hui, ils sont amusants à conduire et seront heureux de suivre le trafic d’aujourd’hui”, dit-il. “La voiture ne manque jamais de susciter l’admiration, que ce soit lors d’un salon ou sur la route.”

Steve, garde-chasse à la retraite, a toujours aimé les voitures. “En général, je m’intéressais aux voitures pour me rendre plus facilement au travail et surtout pour améliorer ma vie sociale”, raconte-t-il.

Sa première voiture était une Mini de 1964. « Elle portait le numéro d’immatriculation 569 EMU. Un propriétaire précédent avait changé le moteur 850cc en un moteur 1300cc mais étonnamment il n’avait pas été changé dans le journal de bord.

“J’ai acheté la voiture pour 75 £, j’ai passé mon test dessus, puis je l’ai revendue pour 85 £ sans l’améliorer d’aucune façon, ce dont je suis ravi”, rit-il.

Après avoir vendu la Mini, il a acheté une Austin 1300 Estate à son beau-père.

“Même si la voiture était en état de marche, le mécanicien que j’utilisais à l’époque voulait la voiture pour sa femme. Il m’a offert une belle voiture en échange partiel et il s’est avéré que c’était ma première Aubergine Ford Cortina 1600E.

“Je n’en avais jamais vu, encore moins conduit, mais après un essai routier, j’en suis tombé amoureux, donc l’affaire était conclue.”

Il ajoute : « J’étais tombé amoureux de la 1600E et déjà – en 1972 – je voyais au fond de moi que la marque devenait une pièce de collection. J’ai aimé le design général de la voiture, le tableau de bord en noyer et les panneaux de porte.

“Le châssis Lotus couplé à un moteur 1600 GT offre une excellente conduite. Même maintenant, plus de 50 ans plus tard, je ressens toujours la même excitation quand je la conduis. De temps en temps, des exemples de ce modèle sont mis en vente, mais je dois dire que les membres du club des propriétaires ont tendance à entendre parler d’une telle offre avant qu’elle n’arrive sur le marché.

Il y a quelques années, Steve a été nommé vice-président du club des propriétaires de Ford Cortina Mk2 et 1600E. “J’étais très fier quand c’est arrivé”, dit-il.

“Les avantages d’appartenir à ce bon club sont pour le moins remarquables. En tant que membre, vous avez accès à une section de pièces détachées très enviée, à un magazine trimestriel, à une assurance à prix réduit et à tous les conseils techniques dont vous avez besoin.

“Il y a des invitations à des spectacles, y compris les très convoités Nationals, qui se tiennent au British Motor Museum à Gaydon, Warwickshire.”

Fondé en 1977 et reconnu par la société Ford, le club couvre toutes les variantes de la gamme Cortina Mk2.

“Ce Owners Club a, à mon avis, des kilomètres d’avance sur les autres clubs de voitures classiques et, à mon humble avis, une référence à suivre pour les autres.”

Steve a possédé un total de cinq voitures Cortina 1600E et possède sa voiture actuelle – sa voiture préférée – depuis huit ans, qu’il a trouvée par le biais du club des propriétaires.

“Cela a été un plaisir de posséder chacun d’entre eux, mais je dois dire que j’aime le plus conduire celui-ci – c’est un début de série 1, contrairement aux quatre précédents que j’ai possédés, c’était le cas de la série 2. Dans les années 70, ils étaient une cible de choix pour les voleurs de voitures et j’ai eu la malchance d’en perdre deux au profit de ces individus sans scrupules. Malheureusement, on n’a plus jamais entendu parler d’eux, ils ont été démantelés plus tôt et vendus en morceaux.

Steve a assisté à de nombreux salons de voitures classiques au fil des ans et a remporté de nombreux trophées.

“Ma voiture actuelle a remporté les trophées de la section Ford classique et de la voiture du salon à plusieurs endroits”, dit-il.

La voiture a été présentée dans deux productions scéniques à Hull et Bridlington du drame à succès Made in Dagenham, donnant à Steve des moments encore plus fiers.

“Et j’étais tellement ravi quand le Owners Club m’a demandé si je serais intéressé à montrer la voiture sur leur stand au NEC, la Mecque des salons de voitures anciennes.”

Il ajoute : “Je veux juste remercier Malcolm Stewart, vice-président du Yorkshire Thoroughbred Car Club, d’avoir suggéré mon nom pour cet article dans Telegraph & Argus sur un sujet qui me passionne.”

Le conducteur quotidien de Steve en ce moment est un Range Rover. “Après un demi-siècle de Land Rover, se retrouver avec un Range Rover était un objectif naturel. Ma famille adore les voitures, en particulier le Range Rover parce qu’il se sent en sécurité.

Il ajoute : « J’aime vraiment mes voitures, elles font partie de ma vie. J’ai juste quelques passe-temps, les voitures et la photographie.”

*mk2cortina-1600e.co.uk

oigari