L’équipe Star Slams sur la “catastrophe” de la qualification Aus-GP

Sur la photo, Carlos Sainz de Ferrari devant le GP d'Australie sur le circuit Albert Park de Melbourne.

Carlos Sainz était furieux contre son équipe Ferrari après ce qu’il a décrit comme un “désastre” lors des qualifications pour le GP d’Australie. Image : Getty

Le pilote Ferrari Carlos Sainz a porté un coup dur à sa propre équipe après avoir été enragé par un incident lors des qualifications pour le Grand Prix d’Australie de Formule 1.

Sainz était furieux contre son coéquipier Ferrari Charles Leclerc à propos de ce qu’il a décrit comme un “désastre” en qualifications pole position revendiquée pour la course de dimanche sur le circuit Albert Park de Melbourne.

“Nous ne pouvons pas faire grand-chose”: Lewis Hamilton démystifie la sombre réalité de Mercedes

‘FUN POLICE’: L’acte inoffensif de Vettel déclenche des enquêtes de la FIA

“PAINABLE POUR TOUT LE MONDE”: Le gros problème du pilote de F1 avec le GP d’Australie

Leclerc a pris la pole devant son rival en titre Max Verstappen – brisant l’emprise de Lewis Hamilton sur la grille de départ à Melbourne.

Le coéquipier Red Bull de Verstappen, Sergio Perez, est sur la deuxième ligne après avoir terminé troisième devant Lando Norris de McLaren.

Hamilton de Mercedes, qui a été huit fois pole-sitter à Melbourne, dont les six dernières consécutives à Albert Park, partira cinquième.

Alors que les choses se sont bien passées pour Leclerc, on ne pouvait pas en dire autant de Sainz dans l’autre Ferrari puisque l’Espagnol n’a réussi que la neuvième place.

Sainz était un énorme 1,5 seconde plus lent que Leclerc et a ensuite reproché à son équipe de l’avoir envoyé avec des pneus froids parce qu’il ne pouvait pas atteindre le niveau optimal pour son tour.

“Je serai en colère au moment où j’irai me coucher”, a déclaré Sainz après les qualifications. “Même quand les gens me disent d’être heureux, je me fâche. j’ai besoin d’un bon sommeil

« Je n’ai pas pu préparer le pneu. J’ai dû faire le tour avec des pneus gelés et c’était un tour terrible.

“Ferrari ne devrait pas avoir ces problèmes. C’était juste un désastre.

Le directeur de course de Ferrari, Laurent Mekies, a admis que la situation n’était pas idéale pour Sainz, mais était convaincu que l’Espagnol rebondirait.

“Nous étions en retard, nous avions prévu un pré-tour, mais nous n’avions pas le temps”, a déclaré Mekies.

« On a dit à Carlos d’aller tout droit sur la boucle. C’est facile de perdre son élan là-bas et cela a eu des conséquences pour Carlos.

“La vitesse était là pour Carlos, donc je suis sûr qu’il reviendra tout de suite.”

Après le drame, Paul Di Resta, spécialiste de Sky F1, a suggéré que ce n’était qu’une question de temps avant que Ferrari ne rompe le protocole en déclarant Leclerc son pilote n ° 1.

Vu ici, Charles Leclerc de Ferrari donne un coup de pouce après s'être qualifié en pole pour le GP d'Australie.

Charles Leclerc de Ferrari rayonnait d’une oreille à l’autre après s’être qualifié pour le GP d’Australie en pole position. Image : Getty

“Finalement, Ferrari devra passer au statut de n°1 avec ses pilotes et c’est difficile”, a déclaré l’ancien pilote.

“Carlos verra son coéquipier à l’avant et c’est difficile à encaisser en tant que pilote.

“Quand vous avez une chance, il savait qu’il s’agissait de la prochaine génération, c’est difficile à accepter parce que vous n’avez pas souvent ces chances.

“C’est facile pour Ferrari de dire : ‘C’est l’élu’. Ensuite, vous perdez le combat. C’est une décision difficile.”

Charles Leclerc décroche sa deuxième pole de l’année

Pour Leclerc dans l’autre Ferrari, il s’agit de la deuxième pole de l’année après la course d’ouverture de la saison à Bahreïn.

Il a éliminé ses rivaux avec un tour lancé en une minute de 17.868, juste devant le champion du monde de Red Bull Verstappen, qui a gagné en Arabie saoudite il y a deux semaines.

“C’était bien. D’autant plus que c’est une piste sur laquelle j’ai toujours eu du mal par le passé. En Q3, j’ai réussi à tout mettre en place donc c’est super, très heureux”, a déclaré Leclerc de Monaco.

“La voiture est agréable à piloter, tout est possible demain. Nous avons besoin d’un bon départ.”

Verstappen s’était plaint de problèmes de survirage et d’équilibre lors de la dernière séance d’essais avant de se qualifier pour la course de dimanche et le Néerlandais a déclaré qu’il éprouvait toujours des difficultés malgré le fait qu’il était le deuxième plus rapide.

“Je ne me suis pas senti vraiment bien dans la voiture tout le week-end. Je ne pense pas qu’il y ait eu un tour où je me sentais bien dans la voiture”, a-t-il déclaré.

“Nous allons essayer de l’analyser. Ce week-end a été un gâchis. Je suis content d’être deuxième mais en tant qu’équipe, nous en voulons plus.”

Alors que la vitesse de Mercedes s’améliore, elle a toujours des problèmes avec les marsouins – trop d’impact à la vitesse. Mais la cinquième place a été une grande amélioration pour Hamilton, qui ne s’est qualifié que 16e à Djeddah. Son coéquipier George Russell a terminé sixième samedi.

Dans un regain de moral, les deux McLaren ont atteint la Q3 pour la première fois cette saison, Daniel Ricciardo terminant septième. Esteban Ocon a terminé huitième dans une Alpine.

Le vétéran Fernando Alonso, qui avait été rapide dans les Alpes tout le week-end, a dû se contenter de la 10e place après une chute au virage 11 et a expliqué à la radio de l’équipe qu’il ne pouvait pas rétrograder.

avec des agences

Cliquez ici pour vous inscrire à notre newsletter avec les dernières histoires d’Australie et du monde entier.

oigari