Perdu pour retourner au centre-ville de Sandpoint dans les années 50


SANDPOINT – Après une pause de deux ans, Lost in the 50s est de retour.

L’organisatrice et fondatrice de Lost in the 50s, Carolyn Gleason, a annoncé le retour de l’événement, qui sert de coup d’envoi officieux à l’été, sur sa page Facebook le mois dernier.

Gleason a déclaré qu’elle était ravie que l’événement revienne et qu’elle avait hâte que Lost in the 50s revienne dans les rues du centre-ville de Sandpoint

“J’ai hâte d’être de retour et de ramener tout le monde à la normale après COVID”, a-t-elle déclaré.

Lost in the 50s revient le troisième week-end de mai avec un “plus grand défilé, à partir du lycée”, a déclaré Gleason, ajoutant que la tradition de la soirée dansante, ainsi que des voitures classiques et de la musique tout au long du week-end, était quelque chose qu’elle aimait. pour s’assurer a eu lieu.

Bien que l’âge de 35 ans ait toujours été un objectif, Gleason a déclaré qu’elle ne s’attendait pas à dépasser la première année. Elle “est très fière” de ce que l’événement apporte à la communauté, a-t-elle déclaré.

“Cela remplit mon objectif de créer un espace pour rapprocher les originaux des enfants qui n’auraient pas la chance autrement”, a-t-elle ajouté.

Gleason se souvient particulièrement d’une année où deux adolescents l’ont arrêtée en public pour lui poser des questions sur la danse de rue traditionnellement organisée après le défilé de voitures anciennes. Lorsqu’elle leur a demandé ce que cela signifiait pour eux, sa réponse était directe.

“C’est juste amusant”, se souvient Gleason.

C’est juste une petite raison pour laquelle elle garde Lost in the 50s – pour faire quelque chose pour la communauté. Ça et aimer la musique et aimer les voitures.

Cette année marque le 35e anniversaire de Perdu dans les années 50 et marque son retour après une absence de deux ans en raison de la pandémie de COVID-19. La nouvelle du retour dans la rue du favori des fans a été accueillie positivement sur les réseaux sociaux et dans la communauté, les commentateurs partageant leur enthousiasme à l’idée qu’il soit de retour.

Les gens se préparent pour l’événement tant attendu alors que les propriétaires de voitures classiques locales font exploser leurs vélos dans les rues de Sandpoint et que les invités de l’extérieur de l’État prévoient déjà de voyager pour assister à l’événement.

Depuis que la candidature pour le salon de l’automobile a été publiée sur la page Facebook Lost in the ’50s, 525 voitures se sont préqualifiées et d’autres sont soumises chaque jour. Gleason s’attend à ce que plus de 700 voitures assistent à l’événement, avec des voitures venant de pays aussi lointains que le Canada et le Texas.

La raison est simple, les participants ont posté sur les réseaux sociaux.

“[It’s] l’un des meilleurs événements de petite ville du pays », le participant Jeff Hutchinson explique pourquoi il veut y assister.

Les invités musicaux incluent Darlene Love, légende du R&B intronisée au Rock and Roll Hall of Fame, qui, selon Gleason, “incarne ce qu’est l’ère des années 60”, et se produira le vendredi 20 mai.

“Vendredi soir n’aura pas de prix dans mon livre”, a-t-elle déclaré.

Gleason est fan depuis des années, a assisté à deux concerts à Spokane et adore leur musique depuis qu’il a entendu “You’ll Never Walk Alone”.

Le samedi 21 mai, les intronisés au Vocal Group Hall of Fame et le duo The Righteous Brothers, lauréat d’un Grammy Award, se produiront. Le « groupe house » Rocky et les Rollers reviennent de leur tournée à travers le pays pour accueillir à nouveau l’événement.

En plus du salon de l’automobile et des concerts, le défilé annuel de voitures et la danse de rue reviennent également.

Bien que Gleason ait travaillé avec la même équipe « d’amis qui font partie de la famille », les bénévoles sont les bienvenus. Les personnes intéressées peuvent appeler le 208-265-5678 pour laisser leur nom et numéro de téléphone et les heures auxquelles elles peuvent faire du bénévolat.

Le retour de Lost in the 50s a été l’un des sujets de discussion mercredi, alors que le conseil a entendu des nouvelles de l’événement, y compris la mise en place des vendeurs. En plus des vendeurs qui font partie de Lost in ’50s et qui seront situés sur la même propriété privée que l’événement, la ville de Sandpoint met à disposition 10 espaces de stand de vendeur sur la base du premier arrivé, premier servi. Ces réservations peuvent être faites par l’intermédiaire de la ville.

Visitez la page Facebook Lost in the ’50s en ligne ou le site Web de City of Sandpoint pour plus d’informations.

photo

photo

photo

photo

photo

photo

oigari