Votez pour votre pilote vedette au Rallye des Açores

Un temps fou, de belles routes et des performances exceptionnelles. Le rallye des Açores a certainement fourni beaucoup de choses à raconter.

Il est maintenant temps de mettre tout le reste de côté et de voter pour votre pilote vedette. Qui aimeriez-vous voir reconnu pour ses efforts ?

Présentation des nominés :

Efren Larena
Classement : classement général 1

Nous savions tous que Llarena avait un rythme de rallye gagnant. Tout ce qui comptait, c’était que tout se réunisse au bon endroit au bon moment.

Il s’est avéré que Ribeira Grande, au milieu de l’île de Sao Miguel, était cette fois un dimanche après-midi de mars. Mais pouvait-il le faire par une nuit froide et pluvieuse à Burnley ? Oui probablement.

La course déterminante de la carrière de l’Espagnol à travers la Power Stage a montré une classe pure alors qu’il décrochait une première victoire en ERC pour lui-même, sa copilote Sara Fernández et l’équipe MRF Tyres.


Moura a manqué à la toute fin


Ricardo Mura
Classement : 2e au général

Selon le Moura local, il n’est « qu’un pilote amateur en fin de carrière ». Considérant qu’il a mené dès la première étape pour perdre dans les derniers mètres, nous ne sommes pas d’accord.

Établir un tel rythme sur un tour en ERC demande beaucoup de talent et c’est encore plus impressionnant si l’on considère que Moura n’a pas couru en compétition pendant six mois avant le rallye.

Son récent manque de temps de siège a probablement fait la différence entre le premier et le deuxième et nous espérons vraiment le revoir l’année prochaine pour se venger.

Simon Wagner
Place : 3e au général

C’était formidable de voir l’Autrichien faire son retour en ERC et encore mieux de le voir remporter sa première victoire d’étape en route vers un podium et les honneurs conjoints de l’ERC Michelin Talent Factory.

Wagner a toujours été rapide sur l’asphalte, mais même lui a été surpris du rythme qu’il a pu tenir sur le gravier ce week-end.

La première victoire au classement général n’est plus très loin…

Sesks a remporté une impressionnante victoire à l’ERC Open


Simon Tempestini
Place : 4ème au général

Après sa chute sur la Power Stage de Fafe, le Roumain a récupéré avec style et a quitté Ponta Delgada avec un solide décompte de points.

Un départ instable a placé Tempestini à la 11e place, mais il s’est frayé un chemin dans l’ordre avec un engagement inégalé, remportant deux victoires d’étape dimanche en cours de route. Cela lui a permis de partager la meilleure facturation de l’ERC-Michelin Talent Factory avec Simon Wagner.

Martin’s Sesks
Position : 10ème au général, 1ère place ERC Open

Sesks a prouvé une fois de plus qu’il est à surveiller à l’avenir. Il a à peine commis une erreur dans son kit Skoda Fabia Rally2 et a remporté l’ERC Open de plus de cinq minutes.

Un problème de boost épuisant le dernier jour était frustrant, mais le joueur de 22 ans a continué avec une conduite mature. Bien fait.

Javier Pardo
Place : 13e au général

Le week-end dernier nous a montré que Pardo est tout aussi doué pour les outils que pour le volant.

L’Espagnol avait l’air bien pour un top cinq mais s’est écrasé dans l’ordre lorsqu’un arbre de transmission cassé dans le dernier tour a rendu sa Fabia presque difficile à manier.

Il a résolu le problème avant la Power Stage en échangeant l’arbre de transmission de l’arrière vers l’avant, ce qui a donné une voiture (légèrement !) plus maniable. Impressionnant.

Soria était la crème de la crème du Clio Trophy de Toksport WRT


Antoine Fotia
Classement : 1er en ERC4

Fotia a connu un début de saison cauchemardesque lorsqu’il a été disqualifié du rallye Serras de Fafe – Felgueiras – Cabreira e Boticas.

Il s’est plus que rattrapé deux semaines plus tard en prenant la première place de l’ERC4 après un duel torride avec son compatriote de Clio Rally4, Andrea Mabellini. Quel virage.

Paul Sorie
Position : Vainqueur du Clio Trophy by Toksport WRT

Le sympathique Argentin a carrément dominé la manche d’ouverture du Clio Trophy by Toksport WRT, menant de bout en bout avec Marcelo Der Ohannesian à ses côtés.

Soria est resté calme à 100% malgré un amortisseur de suspension arrière cassé samedi après-midi. Son avance de 3 minutes 16,5 secondes en dit long.

Jon Amstrong
Classement : 1er en ERC3

Un plongeon précoce le premier jour a anéanti les espoirs de l’Ulsterer de terminer au classement général, mais le rythme qu’il a montré sur des machines sous-alimentées était vraiment incroyable.

Armstrong a fait sensation en plaçant la Ford Fiesta Rally3 de M-Sport Pologne dans le top dix sur plusieurs étapes. Son rythme de tuerie géant mérite d’être reconnu.



oigari